Mutualisme et historique


Le mutualisme, notre fondement

La Mutuelle d’assurance en Église se fait une fierté de baser ses pratiques sur le mutualisme et l’entraide. Grâce au mutualisme et à la mise en commun des ressources qu’il sous-tend, les mutuelles de gens d’Église se dotent collectivement de moyens exceptionnels leur permettant de maintenir et même d’améliorer la qualité de leur profil de risque pour l’avenir, tout en profitant d’une protection conçue pour eux et administrée par des pairs élus par eux.

Après plus de 160 ans d’existence et quelques transitions en cours de route dont celle d’une fusion entre L’Assurance mutuelle des fabriques de Montréal et l’Assurance mutuelle de l’Inter-Ouest (AMIO) en 2017, la Mutuelle continue à croire au mutualisme, un modèle de fonctionnement qui a fait ses preuves.

En faisant partie de la Mutuelle, chaque membre contribue à la santé financière de la communauté catholique romaine, car les efforts de chacun en matière de prévention se traduisent par un effet collectif positif pour l’ensemble de la communauté. Être membre de la Mutuelle d’assurance en Église n’est donc pas une simple affaire de contrat, c’est une histoire de cœur et de fierté.

Notre histoire

Fondée en 1853, L’Association d’assurance mutuelle des fabriques des diocèses de Montréal et de St-Hyacinthe visait à permettre aux fabriques des paroisses catholiques romaines de ces diocèses d’adhérer sur une base volontaire à une véritable mutuelle d’assurance « aux fins de se prêter assistance mutuelle dans les cas où les églises, les chapelles, les presbytères et les sacristies leur appartenant seraient détruits par le feu ». Cette initiative des diocèses visait à combler un besoin d’assurance en raison du refus de l’industrie privée d’assurer les églises hors des grands centres.

Au fil des ans, d’autres diocèses et paroisses se sont ajoutés. Dans un acte sanctionné le 8 janvier 1894, il fut établi que la Mutuelle pouvait étendre ses opérations à toute la province ecclésiastique de Montréal, elle-même créée en 1887. Son nom officiel devint L’Association d’assurance mutuelle des fabriques des diocèses de la province ecclésiastique de Montréal jusqu’en 1930, date où il fut changé pour L’Assurance mutuelle des fabriques de Montréal. Le 1er avril 2017, L’Assurance mutuelle des fabriques de Montréal s’est d’abord convertie pour devenir la Compagnie mutuelle d’assurance des fabriques de Montréal et a ensuite fusionné avec la Compagnie mutuelle d’assurance de l’Inter-Ouest pour devenir la Compagnie mutuelle d’assurance en Église (la Mutuelle).

Cette démarche de fusion s’est échelonnée sur une année lors de laquelle plusieurs étapes ont consciencieusement été franchies. Après avoir consulté les membres des deux compagnies qui ont voté favorablement sur divers éléments requis par l’Autorité des marchés financiers (AMF) et le ministère des Finances, la Mutuelle a déposé un projet de loi d’intérêt privé, éventuellement nommé « Projet de loi n°222 », à l’Assemblée nationale du Québec. Le projet a ensuite été étudié par la Commission des finances publiques qui l’a approuvé le 7 décembre 2016. Le 9 décembre de la même année, l’Assemblée nationale a adopté le projet en dernière lecture et la nouvelle Loi 222 a été sanctionnée le même jour. Une demande officielle de conversion et de fusion a finalement été soumise au ministre des Finances qui l’a acceptée et signée à la fin du mois de mars 2017.

La Mutuelle offre maintenant des services d’assurance à plus de 11 territoires diocésains représentant plus de la moitié des églises du Québec. En plus des fabriques catholiques romaines, la Mutuelle assure aussi, partout au Québec, des institutions religieuses catholiques romaines, lesquelles ne relèvent généralement pas de diocèses. Depuis plusieurs années, la Mutuelle assure également un nombre croissant d’institutions religieuses appartenant à d’autres confessions chrétiennes.

Mission - vision - valeurs


Notre mission

Soutenir par l’entraide et la mise en commun les besoins d’assurance de l’Église catholique romaine du Québec.

Notre vision

Être un partenaire privilégié pour les fabriques, les diocèses, les évêchés, les institutions religieuses et toutes les autres communautés chrétiennes.

Être reconnue par les responsables de bâtiments religieux comme le meilleur fournisseur de produits d’assurance.

Être reconnue par la communauté financière et les organismes de règlementation comme une institution financière solide, crédible et compétente.

Nos valeurs

  • Le mutualisme
  • La protection, la dignité et la valorisation de chaque membre
  • La primauté de l’intérêt collectif sur l’intérêt individuel
  • L’entraide, la solidarité, l’équité et la bonne foi
  • La gouvernance démocratique et la transparence
  • La prévention et la prudence – garantes de notre solidité financière et de notre pérennité

Équipe


Jean Précourt
Directeur général par intérim
514 395-4969
info@cmae.ca


SECRÉTARIAT CORPORATIF

Carolyn Lavergne
Adjointe administrative
514 395-4969, poste 1849
carolyn.lavergne@cmae.ca


SERVICE À LA CLIENTÈLE

Linda Manseau
Directrice
Service à la clientèle et de l’indemnisation
Agent en assurance de dommages des entreprises
514 395-4969, poste 6087
linda.manseau@cmae.ca

Nathalie Leduc
Directrice adjointe
Service à la clientèle
Agent en assurance de dommages des entreprises
514 395-4969, poste 2333
nathalie.leduc@cmae.ca

Djamel Bouazzouni
Commis de soutien
Service à la clientèle
514 395-4969, poste 2221
djamel@cmae.ca

Gabrielle Lussier
Assistante technique
Souscription et prévention
514 395-4969, poste 2336
gabrielle.lussier@cmae.ca


Nos agents

Shirley Gélinas
Agent en assurance de dommages des entreprises
514 395-4969, poste 2230
shirley.gelinas@cmae.ca

Jean Lavoie
Agent en assurance de dommages des entreprises
514 395-4969, poste 2334
jean.lavoie@cmae.ca

Valérie Morin
Agent en assurance de dommages
514 395-4969, poste 6024
valerie.morin@cmae.ca

Christelle Racette
Agent en assurance de dommages
514 395-4969, poste 2337
christelle.racette@cmae.ca


FINANCES ET ADMINISTRATION

Cathy Chagnon
Directrice
514 395-4969, poste 2225
cathy.chagnon@cmae.ca

Chantal van Mil
Comptable
514 395-4969, poste 4462
chantal.vanmil@cmae.ca


PRÉVENTION

Jean St-Aubin
Directeur
514 395-4969, poste 1695
jean.staubin@cmae.ca


COMMUNICATIONS – CENTRE D’ENTRAIDE ET DE PRÉVENTION

Daniel Beaulieu
Directeur
514 395-4969, poste 7002
daniel.beaulieu@cmae.ca

Amélie Douesnard
Directrice adjointe
514 395-4969, poste 7004
amelie.douesnard@cmae.ca

Annie Latour
Coordonnatrice
514 395-4969, poste 7001
annie.latour@cmae.ca

Gouvernance


En tant qu’institution financière réglementée, la Mutuelle d’assurance en Église doit s’assurer du respect des lois et de la protection de l’intérêt des membres et du public. À cette fin, le conseil d’administration a établi un programme de gouvernance qui s’inspire des meilleures pratiques sur la régie d’entreprise tout en les adaptant à son caractère mutualiste particulier et à sa taille.

La structure organisationnelle

*Les responsabilités du comité de ressources humaines ont été dévolues au 1er vice-président du conseil d’administration en avril 2016.

LE MANDAT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Le conseil d’administration représente les membres et est responsable de la Mutuelle. Il surveille la façon dont celle-ci exerce ses activités et supervise la haute direction à qui incombe la gestion courante des affaires. Le conseil a pour mandat d’approuver l’orientation stratégique de la Mutuelle, y compris sa mission, sa vision et ses valeurs. Il est responsable d’examiner les risques identifiés par la direction ainsi que les politiques, les procédures et les programmes adoptés par la Mutuelle afin de réduire ces risques.

Membres du conseil d’administration

Monsieur Gabriel Groulx, FCPA, FCA, ASC – Président
Monsieur Ferdinand Alfieri, CPA, CA – Administrateur
Monsieur Michel Lamontagne, ASC – Administrateur
Monsieur Maurice Lalonde – Administrateur
Monsieur Alfonso Graceffa – Administrateur

Comités externes


Comité de liaison Diocèses-Mutuelle

Ce comité a pour but de créer un lieu d’échange visant à planifier l’avenir de la Mutuelle en précisant les besoins futurs des membres.

Le comité procède en identifiant les synergies et pistes de collaboration les plus porteuses, tant en matière de protection du patrimoine qu’en ce qui a trait aux services à valeur ajoutée liés à la gestion des risques.

Il est composé de Mgr Raymond Poisson, évêque du diocèse de Joliette, Mgr Paul-André Durocher, archevêque du diocèse de Gatineau, Mgr Pierre Morissette, évêque du diocèse de Saint-Jérôme, Mme Lucie Turgeon, économe du diocèse de Mont-Laurier, et de Mme Carole Garceau, économe du diocèse de Joliette.

Comité de liaison avec les économes – Comité en voie d’être formé

Étant en relation directe avec les membres, les économes sont une source importante d’information en ce qui a trait à leurs besoins financiers (programmes d’aide, subvention et autres). Ce comité permettra d’établir les meilleurs modes de collaboration entre les membres et la Mutuelle.

Membres


La Mutuelle d’assurance en Église est une véritable compagnie mutuelle d’assurance. Elle est régie par les lois sur les assurances du Québec et est dûment enregistrée à titre de cabinet en assurance de dommages par l’Autorité des marchés financiers.

Cependant, contrairement aux compagnies d’assurance traditionnelles, la Mutuelle n’a pas d’actionnaires. Elle travaille uniquement dans l’intérêt de ses membres, en plus de se spécialiser dans l’assurance de bâtiments parfois isolés, vieillissants et aux architectures plus complexes, un secteur dans lequel l’industrie se montre généralement moins réceptive.

Qui sont nos membres

Nos membres sont principalement issus de la communauté catholique romaine du Québec. Par contre, au cours des années, des institutions d’autres confessions chrétiennes sont également devenues membres après avoir approché la Mutuelle pour pourvoir à leurs besoins en assurance. Elles souhaitaient transiger avec une compagnie d’assurance qui comprend bien le caractère unique du domaine religieux.

La Mutuelle a choisi d’offrir ses services aux autres confessions chrétiennes :

  • Pour favoriser la valorisation des actifs et du savoir-faire de l’organisation;
  • Parce que ces églises et ces institutions chrétiennes partagent des valeurs et des mœurs communes à celles de l’Église catholique romaine;
  • Parce que leur acceptation cadre bien avec la mission première de la Mutuelle envers l’Église et illustre concrètement les notions d’entraide et de soutien ancrées dans l’énoncé de mission.

Où se situent nos membres

La Mutuelle dessert différents territoires du Québec dont ceux des diocèses de la grande région de Montréal et de celle de Gatineau. Elle couvre aussi des institutions religieuses et autres institutions de confession chrétienne partout au Québec.

Les conditions pour devenir membres

Seule une fabrique, une institution religieuse ou une autre corporation religieuse peuvent devenir membre et s’assurer à la Mutuelle. Une personne morale qui désire devenir membre de la Mutuelle doit, en vertu du règlement intérieur :

  • souscrire à un contrat d’assurance;
  • remplir une demande d’admission comme membre et assuré;
  • s’engager à respecter les règlements, politiques et directives de la Mutuelle.

Les obligations à titre de membre (ou d’assuré) :

  • Autoriser les visites en prévention de la Mutuelle. Effectuer, idéalement, les suivis des recommandations faites lors de celles-ci; (article 9 des Dispositions générales)
  • Aviser la Mutuelle lorsque le risque est aggravé ou modifié; (article 2 des Dispositions générales et articles 2466 et 2467 du Code civil)
  • Aviser la Mutuelle aussitôt qu’il croit qu’il existe un risque de sinistre ou un potentiel de réclamation. (article 12 des Dispositions générales et articles 2470 et 2471 du Code civil)

Les bons comportements d’un membre avisé :

  • Veiller à protéger les lieux de culte et les établissements sous sa responsabilité;
  • Veiller à protéger les membres de son conseil, ses employés et marguilliers contre des poursuites découlant de la responsabilité relative à la gestion d’un édifice public;
  • S’engager à payer la cotisation annuelle, c’est-à-dire la prime d’assurance (les paiements préautorisés sont disponibles);
  • Se faire représenter à l’assemblée générale annuelle de la Mutuelle;
  • Designer un coordonnateur aux assurances pour veiller à la saine gestion du dossier d’assurance;
  • Faire ce qui est bon pour la collectivité des membres en agissant localement sur les éléments sous sa responsabilité.

Attribution aux membres

Selon des critères bien définis, la Mutuelle verse annuellement un montant de ristourne appelé « attribution aux membres ». Si un membre est admissible à la ristourne, il recevra ce montant en deux versements, en février et en octobre.

En plus de profiter de ristournes, les membres bénéficient aussi d’attribution sous forme de services, de programmes d’aide et de subventions.

NOS POLITIQUES : POLITIQUE SUR LE TRAITEMENT DES PLAINTES ET LE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDSPOLITIQUE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS