Prévention et gestion des risques


La prévention n’est pas qu’une simple affaire d’assurance. À titre de gestionnaire d’édifices publics, vous demeurez en tout temps légalement responsable de la sécurité des lieux et des usagers. Cela dépasse les limites de votre police d’assurance et peut même engager votre responsabilité personnelle.

C’est dans ce contexte que la Mutuelle met continuellement sur pied diverses initiatives liées à la prévention pour soutenir ses membres dans la gestion de leurs risques par des programmes de subvention, de la formation et des services-conseils.

LA PRÉVENTION EN CONTEXTE DE MUTUALITÉ

À la Mutuelle, nous tenons un double rôle : nous agissons à titre d’assureur, mais nous œuvrons aussi à titre de mutuelle.

En contexte de mutualité, il faut comprendre que chaque assuré a un impact sur l’ensemble des membres — la malchance des uns affecte inévitablement tous les autres.

C’est donc dans cet esprit que la Mutuelle répertorie, qualifie et quantifie les risques. Et c’est aussi pourquoi elle vous encourage et vous soutient dans vos démarches de prévention.

CONNAÎTRE VOS RISQUES

Pour énumérer les risques auxquels vous êtes exposé, il faut d’abord pouvoir les reconnaître, car le risque le plus dangereux est celui qui n’a pas été décelé et qui sera, par conséquent, mal géré.

Les risques les plus évidents souvent négligés à l’intérieur

ÉLÉMENTS À VÉRIFIER RISQUES COURUS MESURES PRÉVENTIVES
Équipements de protection du bâtiment (gicleurs, systèmes d’alarme, extincteurs portatifs, éclairage de secours, panneaux Sortie, etc.) Incendie, sécurité des lieux Organiser une surveillance fréquente du matériel, contrat d’entretien
Agencements décoratifs Incendie, sécurité des lieux Installer de façon sécuritaire, utiliser des matériaux et des équipements sûrs
Présence de clapet antiretour dans les tuyaux d’égout Refoulement d’égout et moisissures Installer et entretenir les clapets
Entreposage, manipulation et
transvasement d’essence
Incendie Déplacer les contenants vers un endroit sûr ou utiliser un bidon de sécurité.
Efficacité des verrous et charnières pour limiter l’accès aux bâtiments principaux et secondaires Incendies criminels, vol, vandalisme Installer des verrous, modifier les charnières exposées

Les risques les plus évidents souvent négligés à l’extérieur

ÉLÉMENTS À VÉRIFIER RISQUES COURUS MESURES PRÉVENTIVES
Bacs ou contenants de recyclage, déchets, remises Incendies criminels fréquents Éloigner bacs, contenants et remises à 20 pieds des bâtiments
Câbles de paratonnerre coupés ou volés Incendie par la foudre Réparer ou protéger les câbles du vol
Marches, perrons, balcons Chute des usagers Réparer les surfaces endommagées
Maçonnerie des murs et des cheminées Risque de détérioration graduelle ou de blessures Faire vérifier l’état des murs par un maçon et réparer au besoin
Toit, infiltrations d’eau et dommages causés par la glace Risque de détérioration graduelle, moisissures, dégâts d’eau et blessures Faire vérifier l’état du toit par un couvreur et réparer au besoin
Entretien hivernal (neige et glace) Risque de chute Dégager les accès rapidement, répandre du sel ou du sable sur les surfaces glissantes
Éclairer toutes les sorties et le pourtour du bâtiment Vandalisme, vol, incendie criminel, risque de chute Installation et entretien des appareils d’éclairage

LA GESTION DES RISQUES

Le risque zéro n’existe pas. C’est pourquoi il faut apprendre à prévenir, réduire, financer, éviter les risques… Bref, à les contrôler.

Les risques doivent être gérés pour contrôler l’ampleur des conséquences matérielles, financières et humaines qui en découlent. Comment faire?

Des stratégies de contrôle des risques

Il existe évidemment un nombre incalculable de façons d’aborder la question, cependant, afin de vous aider à y voir clair, voici les principales stratégies de contrôle des risques.

L’évitement

Est-il possible d’éviter le risque?

Par exemple, interdire l’accès à une portion du terrain pour éviter les risques de blessures advenant la chute d’une pierre tombant du clocher.

La prévention

Est-il possible de réduire la probabilité de survenance du risque? Est-il possible de le prévenir?

Par exemple, en installant des lumières d’urgence, cela pourrait prévenir des blessures potentielles aux paroissiens advenant une évacuation d’urgence.

La réduction

Est-il possible de diminuer l’impact potentiel du risque?

Par exemple, en déplaçant les bacs à déchets loin des murs des bâtiments, cela pourrait réduire l’ampleur d’un incendie déclaré dans ces bacs (l’incendie ne se propageant pas aux édifices).

Le transfert

Peut-on transférer le risque à un partenaire?

L’assurance est une opération de transfert des risques. Moyennant le versement d’une cotisation équitable (la prime), l’assureur vous indemnise pour les pertes financières encourues lorsqu’un risque se matérialise.

La rétention

Sommes-nous capables d’assumer le risque?

Par exemple, si le risque ne constitue pas une menace importante pour vos opérations, vous pouvez choisir de le « conserver ». Advenant un sinistre, vous devriez assumer seul les conséquences.

QUOI SAVOIR SUR NOS VISITES DE PRÉVENTION

Comme nous assurons exclusivement des bâtiments issus du patrimoine religieux composés d’aménagements complexes, souvent vieillissants et parfois isolés, il est essentiel d’agir prudemment et de façon préventive. Cela est dans l’intérêt de tous les membres.

Nous effectuons donc des visites de prévention, car il est important de bien connaître et d’évaluer :

  • l’ensemble des bâtiments que nous assurons;
  • leur état général;
  • la sécurité de leur usage. 

Qu’arrive-t-il avant, pendant et après la visite de prévention?
CLIQUEZ pour lire l’article

ENTRETIENS DIVERS : QUE DEVEZ-VOUS SURVEILLER

Êtes-vous prêts pour l’hiver?
CLIQUEZ pour lire l’article

Toits, clochers, croix de clocher et paratonnerres : quoi vérifier
CLIQUEZ pour lire l’article

PRÉVENTION LORS DE CÉLÉBRATIONS DU CULTE

Les fêtes pascales : soyez prudents
CLIQUEZ pour lire l’article

DÉTOURNEMENT DE FONDS ET FRAUDES : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Les organismes qui manipulent beaucoup d’argent comptant sont de plus en plus victimes de détournements de fonds par leurs employés, leurs bénévoles et autres personnes gravitant dans leur milieu.

Certains de ces événements ont cours depuis plusieurs années entraînant ainsi des pertes financières importantes pour l’Église. En plus de l’impact financier direct, les détournements de fonds entraînent aussi leur lot de risques dérivés tels que le risque réputationnel de l’Église.

La façon simple de réduire les risques de fraude est d’instaurer des mesures de contrôle internes efficaces.

CLIQUEZ pour consulter le feuillet INFO Prévention

VOLS D’OBJETS DE CULTE : SOYEZ VIGILANTS

Il est souvent tentant de laisser les portes des églises ouvertes aux visiteurs, particulièrement lors de la période estivale. Nous vous suggérons toutefois de rester vigilants.

Le tourisme religieux est un bon exemple d’activité qui, tout en créant un bel engouement, peut aussi générer plus de trafic dans votre église et, par conséquent, plus de risques de vols. Ainsi, sans fermer les portes de façon catégorique, assurez-vous de :

  • Toujours avoir de la surveillance (par une personne ou par caméra) dans l’église et de verrouiller (ou laisser sous alarme locale) les locaux et compartiments réservés aux personnes clairement identifiées par votre fabrique où seront conserver les objets de valeur;
  • Nommer une ou des personnes responsables de mettre sous clé (et sous alarme) les objets de culte et autres objets de valeur, et ce, à tour de rôle et de manière prédéfinie.

En structurant les choses ainsi et en nommant des personnes de confiance (ou en installant des équipements de sécurité appropriés), vous serez plus tranquille et davantage en mesure de faire la lumière sur les causes d’un vol potentiel, car vous en aurez limité les possibilités.

Si vous êtes témoin ou si votre église est victime d’autres vols, ne tardez pas à communiquer avec la Mutuelle pour nous en aviser.

NOS POLITIQUES : POLITIQUE SUR LE TRAITEMENT DES PLAINTES ET LE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDSPOLITIQUE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS